Nous revenons vers Moulins. La division bloquée à Moulins, quittait la gare le 5 et le matin du 6 septembre, continua sa retraite en direction de la Saône et Loire, toujours précédé du train blindé. La voie ferrée ayant été sabotée vers Dompierre, la colonne fut interceptée ; Mais le régiment de génie qui l’accompagnait…