LES LIENS

Pour un Maitron des fusillés et exécutés

Ce site participe au programme du Maitron, dans le cadre du CNRS et de l’Université Paris1, Centre d’histoire sociale du XXe siècle. Il coopère avec diverses Universités, Musées, Archives et Institutions. Voir la liste évolutive dans “Nos partenaires“.
Le site est accompagné par ’Association Pour un Maitron des Fusillés et Exécutés (PMFE) fondée en 2015 (JO 12 décembre 2015) pour soutenir la recherche historique autour des victimes de la répression sous l’Occupation (répression allemande, italienne et vichyste). Une centaine d’historiens de la France entière collaborent à la rédaction des biographies de ces victimes, résistants exécutés et civils massacrés entre 1940 et 1944.
La finalité de cette recherche est scientifique mais aussi civique. À l’heure où, en France comme partout en Europe, l’intolérance, la xénophobie et le racisme sont de retour, à l’heure où les valeurs républicaines sont en danger, il est indispensable de rappeler le sacrifice de tous ceux qui donnèrent leur vie pour elles.

Dictionnaire Biographique FUSILLES GUILLOTINES EXECUTES MASSACRE 1940-1944


MémorialGenWeb


MémorialGenWeb est un portail Web qui vous propose une série de bases de données thématiques de Mémoire.

La petite histoire de MémorialGenWeb


Mémorial est né en mai 2000 sous l’impulsion d’Eric Blanchais dans le cadre d’un projet FranceGenWeb.
Au départ, le site est une réalisation « artisanale » qui a pour but de constituer une base de données des Morts pour la France au travers de relevés de monuments, plaques et cimetières militaires.
Petit à petit le site va s’étoffer.
Des contributeurs de plus en plus nombreux participent aux relevés.
Des bases de données s’ajoutent à celle du projet initial.
De bonnes volontés participent à l’animation du site.
Des fonctionnalités rendues nécessaires par ce travail et par la nécessité de faire aussi de MémorialGenWeb un outil de recherche vont voir le jour.
L’ampleur de tout ce projet est devenue conséquente.
Tout ce que présente le site au jour d’aujourd’hui est le fruit des apports de tous et d’une évolution constante du projet initial.
Ce petit historique a pour but de retracer cette histoire en mettant en avant les différentes évolutions du site et ses grandes dates. Il n’est pas très littéraire et se contente d’énumérer dates et événements.

Mémorial Gen Web

RESISTANCE AUVERGNE Camp WODLI Alexandre DREVET

Alexandre Drevet est né le 30 avril 1920 à La Ricamarie près de Saint-Etienne dans la Loire. Son père, Paul Drevet, membre du Parti Communiste est arrêté en octobre 1940. Alexandre résistant dès cette année-là est arrêté en décembre par la police de Vichy  pour menées anti-nationales, traduit devant le Conseil de Guerre de Clermont-Ferrand et condamné à 1 an de prison et 10 ans de privation de droits civils et civiques. Libéré en 1942, il se cantonne dans une période d’inactivité apparente destinée à se « faire oublier » de la police de Vichy toujours aux aguets. Il part en mars 1943, avec son père, évadé du camp de concentration français où il était interné en tant que membre du parti communiste clandestin, et sept camarades pour installer les bases d’un maquis FTP en Haute-Loire. Dans des conditions précaires, ces hommes vont installer un campement et seront à l’origine du « fameux » Camp Wodli, maquis d’Auvergne. Résistant armé, il sera arrêté une 2ème fois, libéré, pourchassé, blessé, arrêté une 3ème fois, interrogé par la milice, il sera déporté ainsi que son père, Paul Drevet, au camp de concentration de Dachau d’où il reviendra affaibli et meurtri en mai 1945.

http://resistance-auvergne.fr/


En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer